japon Le Japon n'a pas son pareil pour répandre comme une traînée de poudre ses innovations et les rendre incontournables. Exemple avec le porte-monnaie électronique. ImageSelon les chiffres des principaux opérateurs délivrant ces porte-monnaie électroniques, 20 % des Japonais en possèdent un et plus de 500 000 transactions sont enregistrées chaque jour via ce mode de paiement qui se développe à vitesse grand V. Le porte-monnaie électronique EDY ( Euro Dollar Yen ), géré par la société Bitwallet, a été émis à environ 15,4 millions de cartes au 1er février, dont 2,4 millions de cartes virtuelles directement intégrées dans une puce électronique de téléphones portables. Ce nouveau mode de paiement permet de payer dans 30 000 boutiques au Japon. De même dans les trains, la compagnie ferroviaire de la région de Tokyo, JR East, a indiqué avoir délivré 10,9 millions de cartes de transport à puce SUICA également munies de la fonction porte-monnaie électronique. Le système permet de régler ses achats en effleurant le terminal à une distance de 10 centimètres au maximum. Le montant est ainsi directement prélevé sur le porte-monnaie préalablement rechargé de l'usager. Il peut également être prélevé sur le compte bancaire du client en paiement différé et règlement mensuel. En plus des chemins de fer, ce sont près de 4 000 distributeurs automatiques de boissons ou de cigarettes qui sont également compatibles avec le porte-monnaie électronique EDY. Au moins, cela évite la pièce récalcitrante qui ,une fois insérée, retombe inlassablement dans le bac. Agé de 5 ans, le porte-monnaie électronique, lancé par EDY, connaît au Japon une progression exponentielle. La puce électronique sans contact " Felica " requise pour ce type de services est désormais intégrée dans les nouveaux téléphones portables des principaux opérateurs locaux. Un système qui pourrait peut-être voir le jour en Europe après l'échec de notre Moneo...
Source : AFP repris par GNT