logo_uemoaIl n'existe pas un effectif type pour une agence ou bureau bancaire. Tout dépend de la politique commerciale interne de chaque institution. Certaines banques optent pour une centralisation de leurs activités. Ainsi, elles ne créent qu'un nombre restreint d'agences. Le reste étant constitué de points de services ou bureaux. D'autres banques par contre mettent en place un véritable maillage du territoire avec des agences dotées d'une certaine autonomie dans la prise de décision.
EffAgce

Dans l'UEMOA, l'effectif moyen par agence ou bureau bancaire s'élève à 13 agents. Certains pays ont des effectifs nettement supérieurs. Il s'agit de la Guinée-Bissau avec 21 agents, la Côte d'Ivoire avec 16 agents, le Bénin et le Niger avec 14 agents. Les autres pays ont des effectifs inférieurs ou égaux à la moyenne. Il s'agit du Burkina avec 13 agents, le Mali avec 12 agents, le Togo avec 11 agents et le Sénégal avec seulement 10 agents par agence ou bureau bancaire.

Il est difficile voire impossible de tirer la moindre conclusion de ces chiffres brutes. En effet, comme indiqué ci-dessus, tout dépend de la politique commerciale de chaque institution. L'effectif d'une agence ou bureau dépend de l'activité qu'on y mène. Une agence qui n'a pour cahier de charge que de collecter les dépôts et d'honorer les engagements à vue de l'institution n'aura pas le même effectif qu'une agence qui en plus, est autorisée à analyser les dossiers de crédit ou de remise documentaire.

En plus, une banque qui investit dans les NTIC peut valablement centraliser toute prise de décision sans que le client n'en ressente forcément le coût en terme de temps d'attente.