cip

 

 

La Banque Centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO) a procédé en juillet 2010 au lancement officiel de la CIP-UEMOA. Il s'agit du dispositif de suivi des incidents de paiement dans les huit (08) pays de l'UEMOA. Cette mise en production revêt un caractère extrêmement important pour la modernisation du secteur bancaire et financier de l'espace communautaire. Elle est censée redonner confiance aux populations qui pourront désormais, mieux accepter les chèques et effets dans les transactions courantes.  Mais il s'agit d'un combat de longue haleine où plusieurs acteurs dont les parquets ont un rôle important à jouer. Nous avons choisi ici de mettre un accent particulier sur cet aspect de la chose. En effet, quelque soit la sévérité des dispositions des textes de loi constituant le cadre juridique de la CIP-UEMOA, si elles ne sont pas appliquées avec rigueur et de façon uniforme à travers toute l'Union, l'objectif de dissuasion ne sera pas atteint.  Et on continuera allègrement à assister à l'émission des faux chèques et autres instruments irréguliers.

Lire l'article : Centrale_des_incidents_de_paiement_de_l_UEMOA__CIP_UEMOA_