benin_drapeauL'actualité socio-politique est actuellement dominée au Bénin par la réalisation de la liste électorale permanente informatisée (LEPI) qui entre péniblement dans la dernière phase de sa réalisation. Cette liste qui permettra de recenser de façon unique chaque béninois âgée de plus de 12 ans n'est pas destinée qu'aux élections. Elle contribuera à l'établissement d'un système d'état civil fiable et stable. Chaque citoyen en âge de voter se verra délivrer une carte d'électeur que le Gouvernement se propose (conseil des ministres du 29 septembre 2010) de transformer en carte d'identité nationale.
Cette décision pourrait soulager les acteurs financiers en quête d'information unitaire capable d'aider à l'identification des personnes physiques béninoises enregistrées dans la CIP-UEMOA. En effet, la centrale des incidents de paiement a besoin d'un identifiant unique pour chaque personne (physique ou morale) enregistrée. Cette unicité de l'identifiant est une réalité au Sénégal. Dans certains pays comme le Bénin, l'identifiant des personnes physiques est variable dans le temps. Cette situation a conduit à l'introduction d'information complémentaire comme le nom de la mère.
Compte tenu de la masse d'informations fiables brassée par la LEPI, et des moyens technologiques qui sont déployés pour sa réalisation, il est fortement attendu que les documents qui en seront issus puissent permettre d'identifier désormais le citoyen béninois durant toute son existence de façon unique. Si tel est le cas, la CIP-UEMOA serait renforcée au Bénin parce que la gestion des homonymies au niveau des personnes physiques s'en trouverait grandement simplifiée. Espérons qu'il en soit ainsi et que le projet de mutation des cartes d'électeur en carte d'identité puisse se traduire en acte concret. L'espoir est permis.