" />
16 septembre 2011

La finance islamique pour hausser le taux de bancarisation

REUSSIR -  Avec un taux de bancarisation qui peine à atteindre les attentes, la finance islamique peut être un bon levier. C’est l’avis de M. Ibrahima Ndiaye, expert en la matière. « Le Sénégal étant constitué à 70% de populations rurales, un système qui pratique l’intérêt exclut ainsi la majorité qui n’a pas suffisamment de capitaux. D’où le taux actuel de bancarisation des Sénégalais est de ‘’6 à 7% », c’est la conviction de M. Ibrahima Ndiaye, directeur de l’exploitation de la Mutuelle d’épargne et de... [Lire la suite]
09 août 2011

A la découverte de la finance islamique

  Par MAHAMAN LAOUAN GAYA Email : mlgaya@yahoo.fr Le terme ‘’Finance islamique est utilisé pour désigner les activités financières et commerciales qui respectent les principes du droit et de la jurisprudence islamiques. Quelles sont ces caractéristiques ? En quoi diffère-t-elle du système financier dit conventionnel ? Ses services bancaires et produits financiers compatibles avec les prescriptions de la loi coranique…Lisez plutôt le document ci-dessous  A_LA_DECOUVERTE_DE_LA_FINANCE_ISLAMIQUE    
Posté par oxkard à 10:05 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
16 septembre 2009

Maroc: Le financement islamique toujours trop cher

À l’heure où l’on parle de refonte du système financier, la finance islamique apparaît de plus en plus comme une alternative à la crise. Ce mode de financement tend en effet à une moralisation bancaire via l’interdiction de l’intérêt (riba) et de la spéculation (gharar). Une activité qui reste de fait adossée à des actifs tangibles, très ancrés dans l’économie réelle. Au Maroc, force est de constater que ce mode de financement «halal» bat toujours de l’aile. Pourtant les financements islamiques ne datent pas d’hier et sont... [Lire la suite]
Posté par oxkard à 10:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,